Crise en Méditerranée

La route entre l'Afrique et l'Europe demeure l'une des plus mortelles au monde pour les réfugiés et les migrants. Des milliers de personnes périssent et chez les survivants les traumatismes vécus sont extrêmement graves.

La situation des personnes en transit en quelques chiffres
Des milliers de réfugiés et de migrants périssent ou endurent d’extrêmes violations des droits humains au cours de leurs périples
77'587
réfugiés et migrants arrivant par mer en Europe en 2020
> 40%
des personnes faisant le voyage vers l'Europe sont des femmes et des enfants
6'753
réfugiés et migrants arrivés par terre en Europe en 2020
Des milliers
de décès non enregistrés
Des traitements inhumains

Durant leurs périples, par voie maritime ou terrestre, la plupart des voyageurs subissent d'indicibles brutalités et barbaries de la part des passeurs, des trafiquants, des milices et parfois même de fonctionnaires.

Les survivants, hommes, femmes et enfants, souffrent fréquemment de troubles psychologiques graves et durables du fait des traumatismes qu’ils ont vécus. 

 

Des zones à haut risque tout au long du périple 

Environ 28% des pertes signalées en 2018 et 2019 sont intervenues durant la traversée du Sahara.

Il existe d’autres lieux notables à cet égard, notamment Sabha, Kufra et Qatrun dans le sud de la Libye, Bani Walid, plaque tournante des passeurs au sud-est de Tripoli, ainsi que plusieurs autres endroits le long de la portion ouest-africaine de l’itinéraire, en particulier Bamako et Agadez.

Ces pertes en vies humaines viennent s’ajouter aux milliers d’autres personnes qui ont péri ou disparu au cours des dernières années lors de traversées désespérées de la Méditerranée pour rejoindre l’Europe depuis les côtes d’Afrique du Nord.

Ce que fait le HCR 

Au HCR, nous encourageons une action concertée au niveau européen afin de prévenir les pertes en vies humaines en mer.

Nous travaillons également pour garantir des conditions et des procédures d’accueil garantissant la dignité des demandeurs d’asile, pour instituer des systèmes d’asile et de protection efficaces ainsi que pour rechercher des solutions durables.

Dans un contexte où les conditions de sécurité se détériorent, et où les déplacements sont restreints en raison du Covid-19, le HCR a intensifié son assistance en fournissant notamment des biens de première nécessité aux réfugiés et aux migrants.

Votre soutien est essentiel

Nous apportons une assistance et une protection immédiates des nouveaux arrivants, tout en effectuant des interventions en espèces et en veillant à ce que les conditions d'hébergement sont adéquates et sûres.

Les camps d'hébergement sont saturés, accueillant des personnes vulnérables et/ou avec des besoins spécifiques. Parmi celles-ci, des mineurs non accompagnés ou séparés, des enfants, des femmes seules, des femmes enceintes ou allaitantes, des personnes âgées, des personnes handicapées, ainsi que des malades et des blessés. 

Le HCR lance un appel à une plus grande coordination, solidarité et partage des responsabilités, compte tenu de l'augmentation des mouvements de réfugiés et de migrants en mer Méditerranée.

Nous avons besoin de vous pour endiguer cette crise.