Éducation

 

3,7 millions d'enfants réfugiés n'ont pas été scolarisés en 2018. Le HCR s'efforce de promouvoir l'accès à l'éducation parmi les réfugiés et personnes déplacées.​ 

Plus de la moitié des réfugiés dans le monde ont moins de 18 ans. En ce sens, garantir l'accès à l'éducation est un des objectifs cruciaux du HCR. Sans éducation, l’avenir de toute une génération d'enfants et jeunes réfugiés est menacé. 

Selon le dernier rapport sur l’éducation du HCR, seulement 63% des enfants réfugiés fréquentent l’école primaire, contre une moyenne mondiale de 91%.

À mesure que ces enfants grandissent, les obstacles à l’éducation ne font que croître. Ainsi, seulement 24% des adolescents réfugiés sont inscrits au secondaire, contre 84% dans le monde. S’agissant de l’éducation supérieure, la situation est encore plus alarmante. Seulement 3% des jeunes réfugiés font des études universitaires, contre 37% dans le monde.

Garantir le droit à s'instruire

La Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants fait de l'éducation un élément-clef de réponse aux chiffres sans précédents de personnes forcées de fuir. Le quatrième des Objectifs de Développement Durable (ODD) vise à « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie».


L'accès à l'éducation est d'autant plus crucial pour une population vulnérable à qui les conflits et les persécutions ont ôté une partie de leur enfance, et de leur droit à s'instruire.

Votre soutien est essentiel

Le HCR travaille en partenariat avec les gouvernements et les organisations internationales et locales pour assurer une protection et une éducation de qualité aux enfants et aux jeunes réfugiés du monde entier. Soutenir le HCR c'est assurer un avenir meilleur à ces jeunes qui ont été forcés de fuir. 

Par le biais de sa campagne "Aiming Higher" notamment, le HCR vise à faciliter l'accès à l'éducation supérieure pour les réfugiés et à augmenter la proportion de réfugiés poursuivant des études supérieures en passant de 3 à 15% d'ici 2030.

En apprendre plus sur la campagne